LES OLIVIER EN VOYAGES

LES OLIVIER EN VOYAGES

VIVE LE ROI.................

Notre descente vers le sud du Maroc continue, poursuivis par sa Majesté le Roi, Mohammed VI. En effet, alors que nous voulions visiter la citerne de la cité portugaise et le port d’El Jadida, impossible de circuler dans la ville. Les habitants attendaient le Roi. (Nous étions resté sur notre faim en 2008 à Sidi Ifni, où nous avions piétiné pendant deux heures trente, parmi les marocains en liesses. Finalement la fringale avait eu raison de notre patience et dès notre départ, sa Majesté était arrivée). Nous avons donc pris la décision de continuer notre route vers Oualidia , que nous connaissons bien pour nous y être arrêtés à chaque voyage. Ho, surprise, nous ne reconnaissons plus rien!

 

 

Tout un quartier a été rasé et une immense et magnifique place ainsi qu’un parking ont remplacé en cinq mois, un soit disant camping tout délabré, qui était inondé dés la moindre averse. Nous bivouaquions à une centaine de mètres, au bord de la lagune, avec un gardien avec qui nous nous étions liés d’amitié. Par contre, le restaurant nommé « L’araignée gourmande » attire toujours de nombreux convives. Inquiets de l’effervescence qui régnait le lendemain et renseignements pris, nous nous sentons obligés de rester. Demain le Roi sera là.

 

Surveillance des plages

 

On ne peut pas jouer avec sa majesté et lui faire traverser le pays pour nos beaux yeux! Nous avons donc assisté patiemment en compagnie d’autres Français, ce qui nous a valu d’être très bien placés, sans barricade, avec l’effigie du Roi et le petit drapeau du pays, distribués à la foule et d’avoir les honneurs des télévisions présentes avec les caméras braquées sur nos épouses et sur Diamant.

 

Par contre le service de sécurité m’avait demandé de ne pas faire de photo, du Roi, c’est interdit. Ce que j’ai respecté afin de ne pas prolonger mon séjour de façon imprévue, dans des geôles moins agréables que chez nous, parait-il. Le roi est arrivé à très vive allure, entouré de motards dans une superbe Mercédès blindée V12, saluant la foule. Ils était entouré de garde du corps impressionnants. Les services d’ordre retenaient les barrières évitant ainsi leurs basculements.

 

 

Une fois les échanges verbaux concernant la modernisation de la ville et une courte visite dans un bâtiment situé en face des grandes tentes de réceptions, son départ fut tout aussi rapide, baissant sa vitre et sortant son bras pour nous saluer avec un grand sourire, sympa le Roi. Avec les grands cris de notre voisine visiblement atteinte d’hystérie, hurlant Vive le Roi, nous ne passions pas inaperçus!! L’imposante foule, quittait les lieux et nous en profitions pour nous aussi continuer notre périple vers Safi, cité des potiers. Nous avons traversé le souk bondé et j’ai du prendre un rond point en sens interdit pour trouver mon salut et une route qui s’est avérée très mauvaise avec l’impossibilité et de trouver une bifurcation vers la route principale. Cela nous a obligés à rouler de nuit pour trouver enfin et avec soulagement une aire gardée en bord de mer à Souira, où une dizaine de CC. était en place.

 

 

Le lendemain c’est-à-dire le trente et un janvier deux mille douze, nous sommes à quelques kilomètres d’Essaouira, au Camping ‘Les Oliviers’ où nous y resterons quelques jours.

 

Photos d'Essaouira

 

 

 

Pas de problème pour le transport des matériaux dans les ruelles de la médina!

 


Essaouira, anciennement MOGADOR.

 

 

 



01/02/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres