LES OLIVIER EN VOYAGES

LES OLIVIER EN VOYAGES

VINAROS

Pas mal d'événements depuis notre dernier papier de Collioure. C'est au Le Boulou, que nous avons fait une escale pour acheter une baguette de pain, Nicole est revenue avec un magnifique plateau d'oursins et la baguette, que nous avons dégustés avec délectation. Comme l'aire était sympathique et peu bruyante car située prêt du cimetière! Nous y sommes restés pour la nuit! Nous avons fait pour la première fois de notre voyage, une partie de rami, qui c'est terminée assez tard. Nicole aperçoit le clignotement du voyant du webasto? Nous en concluons que le niveau dans le réservoir de GO. est trop bas , donc repli de tout le matériel, tv , parabole et direction le super marché situé pas très loin . Ensuite retour à notre place au milieu des autres CC. qui devaient se demander à quoi nous jouions! Réussissant à me connecter à Internet, les nouvelles de la manifestation au Maroc ne sont pas trop alarmantes. Nous prenons la direction de l 'Espagne par le bord de mer, nous trouverons bien un camping en milieu d'après midi. Le ruban routier se déroule sous un soleil splendide, mais tous les campings sont fermés à cette époque. La fin de journée approche et nous nous apprêtons à encore une soirée galère. Cela tombe bien mal car en effet, Nicole vient de me rattraper, avec un mois de retard. En effet c'est son anniversaire!! A, El Masnou nous trouvons enfin un camping ouvert. Le prix est à la hauteur de la rareté, trente cinq €uros !! Pour une nuit. Nous sommes malgré tout contents de pouvoir fêter dignement cet évènement, qui n'a lieu qu'une fois par an! Le four du CC. est mis à rude épreuve, pour préparer ce super repas qui agrémentera cette très agréable soirée. Départ de ce « cher camping «  vers les dix heures avec pour but, le camping de Vinaros que nous connaissons pour y être passés à plusieurs reprises. Le GPS, nous indique l'arrivée à quatorze heures trente, c'est bon avec le repas de midi nous serons la bas en milieu d'après midi. Une fois sur la nationale 340, la conduite est agréable en évitant tous ces rond points et ces limitations de vitesse qui sont légions sur la route du bord de mer. La conduite se complique, avec le vent qui se fait de plus en plus fort. A tel point que je décide de m'arrêter pour la première fois de ma vie pour cette cause. Nous sommes en compagnie de deux autres véhicules immatriculés à l'étranger. Plus d'une heure à être secoués comme des fétus de paille et nous sommes pourtant à l'abri d'un grand garage spécialisé en pneumatiques. Une heure et demie plus tard, je décide de reprendre la route car la fréquence des rafales sont moins rapprochées. Nous trouverons à quelques kilomètres un camion couché sur le côté et dix kilomètres plus loin, deux semi couchés sur un pont à cent mètres de distance!! Nous descendons vers la mer et le vent se calme, j'ai les bras crispés à force de tenir le volant pour éviter que le CC. m'échappe. Le parking du super marché de Vinaros nous permettra de nous détendre pour un cour instant. Nous apprenons un décès dans la famille d'un ami , camping cariste, que nous contactons rapidement pour essayer d'apporter un peu de réconfort en ces moments durs à vivre. Décidemment quelle journée! Mais ce n'ai pas terminé, en effet, je vais tirer de l'argent au dab.dans le hall de Carrefour et ma carte est avalée! Je ne plaisante pas! Je ne sais si je dois rire ou pleurer. Nicole, fait le nécessaire auprès du responsable du magasin. Il faut se rendre à l'évidence et faire opposition sur la dite carte!! Je vous passe tous les détails des appels du portable etc.. Nous sommes au camping où il ont été enregistrées des rafales à plus de cent soixante dix à l'heure au bord mer, emportant tout les chapiteaux prévus pour le carnaval dans une semaine. A l'heure de ces écrits et pour le moment tout va bien!!


22/02/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres