LES OLIVIER EN VOYAGES

LES OLIVIER EN VOYAGES

SAINT VALENTIN

L’an dernier nous avions fêtés la Saint Valentin à Port-Vendres. Cette année, c’est à Agadir . Ici, il n’y a pas de saint, mais les restaurants des campings fréquentés par les Européens, profitent de cette aubaine pour proposer un menu spécial.  La télévision satellite en fait de tels échos, qu’il serait difficile de ne pas y penser!

 

Un petit chien, heureusement attaché!

 

Hier, afin de réapprovisionner l’intendance, nous nous sommes rendu à Marjane. Le parking était saturé de CC. Impressionnant, le choix d’article dans les rayons, en réalité Auchan serait derrière cette enseigne. Nous avons tellement tournés pour trouver les articles notés auparavant sur notre liste, que nous nous sommes mis à table à quinze heures, sur notre emplacement à Atlanticaparc.



Après le déjeuné tardif,  nous avons entrepris de faire le plein d’eau. Ayant acheté un tuyau d’arrosage pour faire une rallonge, le  mien étant trop court pour remplir de CC. d’eau, nous avons animé notre allée, par des jets d’eau harmonieux, mais non voulus. Il ne manquait que la musique pour en faire un grand spectacle!
En effet, d’un coté le filetage est le même qu’en France, mais à l’autre bout pas du tout! Après quelques modifications, l’eau pouvait enfin remplir le réservoir, sans que l’on nous remarque. Les flaques avaient disparu un heure après!

Vous voyez, on s’amuse comme on peut! Le temps est toujours aussi agréable, nous sommes contents de voir qu’en France les températures s’améliorent.



Pour en revenir à la Saint Valentin, j’ai inauguré la chemisette de la cousine normande, afin d’être présentable à la mariée!
Ensuite, préparation des grillades et cuissons sans se tacher!! Le tout arrosé d’un petit blanc sec de Meknès, bien frais!! Suivi d’une grande sieste en plein courant d’air!


Une mise en bouche!

 

Des brochettes préparées avec Amour!

 

Je me souviens encore du tremblement de terre d’Agadir, le 29 février 1960, d’une magnitude moyenne de 5,7 sur l’échelle de Richter. Il a fait  15 000 morts en 15 secondes et 25 000 blessés. Mes parents avaient donnés des vêtements. La cité a été reconstruite plus au Sud.

Nous allons continuer notre descente vers le sud un des ces jours. Il faut avouer qu’il est difficile de quitter un endroit aussi paisible qu’agréable.
Il y a cependant quelques villes que nous connaissons et c’est toujours un plaisir d’y retrouver ses habitudes et de faire de nouvelles découvertes.

 

Suite a une déconnection imprévue du Net, je ne pouvais pas vous quitter sans vous faire, partager le repas de ce soir!!

 

 

 

 

 

 

 








14/02/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres