LES OLIVIER EN VOYAGES

LES OLIVIER EN VOYAGES

MONASTERE ROYAL DE BROU

 

Lors de l’émission de  télévision proposée par Stéphane Bern  ‘ Le monument préféré des Français ‘, nous avions été surpris du résultat, pensant que le Mont Saint Michel, en serait le lauréat.

 DSC_4853.JPG

 

Suite à la visite très intéressante du Salon VDL au Bourget, nous avons continué la route vers la Haute Savoie, pour passer quelques jours avec les enfants.

 

Notre curiosité, nous fait faire un détour pour y découvrir le monastère royal de Brou qui est un complexe religieux situé à Bourg-en-Bresse dans l'Ain, une des capitales de l'ancien duché de Savoie. Le monastère royal de Brou est un chef-d'œuvre de l'art gothique flamboyant flamand du début du XVIᵉ siècle, plébiscité par les téléspectateurs.

 

En entrant, dans Bourg-en-Bresse, sur de grand panneaux publicitaires, un texte de  remerciements à « tous les nombreux votants » de quoi faire pâlir les hommes politiques !!

 

En effet, ce monastère est impressionnant, tout  en pierres blanches et sa toiture en tuiles vernissées qui reluisent sous le soleil couchant. Nous resterons sur le parking en compagnie d’autres camping-cars et partirons à la découverte de ce monument impressionnant, l’horaire des visites est dépassée, nous verrons demain.

 

Nous dinons, au restaurant en face de l’entrée principale et bien sûr la conversation avec le sympathique patron a pour thème cette inespérée publicité médiatique, qui a doublé la fréquentation des lieux, en quinze jours.

 

En plus, dans la soirée un  Festival de musique intitulé ‘A la folie…. pas du tout’ se clôturait avec le virtuose violoniste baroque, Fabio Biondi, au sein du monastère.

Cela a attiré une grande foule de mélomanes en voiture qui ne pouvait se garer. Ils devaient maudire les dix CC. installés pour la nuit, les obligeant à faire quelques pas de plus !

 

A l’heure d’ouverture, nous découvrions cet art gothique flamand, avec des sculptures sur pierre et bois, comparables à de la dentelle. L’absence de sièges dans la nef, rendait encore plus imposantes ces colonnes la soutenant. 

 

 

Nous avons fait de nombreuses photos, mais ce qui nous a le plus étonné, c’est l’absence de Christ sur la croix dans le chœur, plutôt rare dans un  tel endroit ! Nous n’avons pas osé poser la question aux personnels de la boutique de souvenirs, où là aussi la croix était  introuvable !!

Cette partie du monastère a sans doute été laïcisée et Marguerite d’Autriche, Duchesse de Savoie qui l’a fait bâtir à la mort de son mari, doit se retourner dans son gisant.



16/10/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres