LES OLIVIER EN VOYAGES

LES OLIVIER EN VOYAGES

LE VOYAGE ESPAGNOL DEVIENT MAROCAIN

LE  VOYAGE ESPAGNOL,  DEVIENT MAROCAIN !!

 

Suite de ‘Fuyons la pluie’.

 

Comme déclaré dans l’article ci-dessus, nos voyages réservent toujours des surprises.

La fine équipe de l’an passé n’a malheureusement pas pu être réunie pour diverses raisons.

André et Eliane, manifestant l’envie de descendre plus au sud pour plus de chaleur, nous avons pris la décision d’aller au Maroc.

Nous avons l’ordi. défaillant et des connexions Internet qui le sont toutes aussi.

 DSC_0077E.jpg

En route vers le Maroc

 

RENE

Il y a deux ans, notre séjour nous avait laissé un goût amer, avec le décès de René, avec qui en compagnie de Thérèse son épouse, nous avions passés à Agadir, de supers moment de convivialités. A notre retour en France, nous apprenions le drame et les difficultés rencontrés par la famille pour le rapatriement du corps et du CC. mis sous douane. L’accompagnement à sa dernière demeure, mettra un terme ce douloureux épisode, avec le sentiment de ne plus retourner la bas.

 

Donc, départ pour Almeria, six cents kilomètres plus au sud, où nous passerons la nuit au camping ‘Roquetas del mar’.

Le lendemain de nouveau l’Autovia (autoroute gratuit), la descente sur Algésiras, nous fait penser qu’il y a une autre mer, tant l’étendue des serres est impressionnante, à perte de vue sur des millier d’hectares.  Les  billets pour les traversées pris chez Gutierrez, où les parkings des grandes surfaces sont envahis par les CC.

DSC_0051.jpg

 

Serres a perte de vue

 

DSC_0229.jpg

Souvenirs

DSC_0261.jpg

DSC_0263.jpg

DSC_0266.jpg

On sort

Mer calme, Tanger Med  le nouveau port, ou nous resterons deux heures pour faire tamponner les papiers, dans une pagaille, dont ils ont le secret!

DSC_0306.jpg

DSC_0292.jpg

DSC_0304.jpg

Le parking de la station service quelques kilomètres plus loin, permettra de déjeuner au calme. Ensuite nous filons à Asilah, sur l‘aire du port, après le dîner il est très agréable  de déambuler au centre des fortifications portugaises, dans une médina rénovée.

DSC_0356.jpg

DSC_0358.jpg

DSC_0362.jpg

DSC_0353.jpg

DSC_0368.jpg

DSC_0376.jpg
ASILAH fortifications portugaises


Nous suivons la route du bord de mer, assez chaotique au revêtement disparate, pour atteindre El Jadida, au camping international, en pleine décrépitude, mais avec le spécialiste des araignées de mer, qui à lui seul justifie l’arrêt.

Le port est aussi très  intéressant avec un accès facile, aux étals de poissons, qui sortent des chalutiers, dont les prix vous obligent à en faire une cure!!

 

Ensuite, Oualidia, où nous déjeunerons sur la récente place, qui fait office d’aire, les vendeurs proposent leurs produits de la mer, en laissant les mobylettes à l’entrée, évitant ainsi ce carrousel enfumé des années passées. Après une promenade au bord de la lagune, nous bivouaquerons le long de la dune à Essaouira car le camping est complet et les CC. toujours aussi nombreux au Maroc.

 

Sous un soleil ardant, nous poursuivons la route pour la Mecque des campings !!

Vous avez trouvez ?

Atlantica Parc, camping à 25 km avant Agadir, très souvent décrié, mais toujours complet avec plus de mille places!! Allez comprendre!!

 

 

Nos Innova, font la navette pour ravitailler nos cuisinières qui ont transformées la Marol en piano!

DSC_0604.jpg

DSC_0600.jpg

Bon appétit

Il y a tout sur place, épicerie, mini marché et le must le poisson vendu sur la plage, où les camping caristes attendent tous alignés comme dans le métro l’arrivées des barques des pêcheurs.

Depuis hier 17/01/2014 il pleut avec cette nuit de très grosses averses, le soleil semble reprendre le dessus. La température est très basse avec cette pluie 21°, (C’est pour vous faire envie!!)

 DSC_0574.jpg

Pêcheurs dans la brume de chaleur

Modernisme

A chaque venue, nous sommes les témoins des travaux gigantesques achevés et en cours depuis l’avènement de sa Majesté le Roi Mohamed VI.

Cette année, sera le choc de l’environnement, un grand effort pour  le ramassage de papiers et déchets en tout genre, pas seulement en ville mais aussi le long de routes et sur les plages.

.

Ce pays se modernise à grand pas, le parc de voitures s’assainit avec les Dacia, dont fabrication est réalisée par la gigantesque usine Renault  sise à côté du port Tanger Med.

 

Les radars se multiplient et sont sophistiqués, plus possible de discuter!! J’en ai fait l’expérience!!

 

Une question, qui je l’espère trouvera un jour réponse, toutes ces constructions neuves formant de véritables villes fantômes, trouveront-elles un jour  des personnes pour  leurs donner vie ?

 

 

A suivre …………..

 



18/01/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres