LES OLIVIER EN VOYAGES

LES OLIVIER EN VOYAGES

ANNIVERSAIRES A GOGO !!

Ce mois de septembre 2014, aura été bien rempli en festivités d’anniversaires et en kilomètres parcourus, pour découvrir un certain patrimoine de la Bretagne profonde.

 

Au début du mois, nous avons fêté l’anniversaire de deux de nos amis, camping caristes, devant la chapelle Saint Michel à Erquy, au camping du même nom.

Le secret, avait été bien gardé par les fidèles amis et un superbe plateau de fruits de mer, créait la surprise et enchantait, les convives sous la tente, décorée pour ces événements.

 

 

Le troisième avait lieu au milieu du mois, mais plus personnel car c’était celui de ma sœur cadette (comme aurait dit Fernand R.) venue du sud en CC. qui cumulait la semaine d’après, son anniversaire de mariage !

 

Locmariaquer.

Nous étions au camping de ‘ La Falaise ‘ situé tout prés de la pointe de Kerpenhir où une table d’orientation permet de se situer dans la Baie du Morbihan.

Grace, à nos petites motos nous avons pu découvrir une superbe côte, découpée comme une dentelle.

Un patrimoine mégalithique important (tumulus et  dolmens) ainsi que les alignements de Carnac, toujours protégés par une clôture afin de ne pas abîmer le sol et d’être recouvert de graffitis.

 

 

Pleyben.

Un coup de cœur, en centre Finistère, nous avons été faire demi tour au giratoire suivant, afin d’admirer et de faire des photos de  cet ensemble architectural exceptionnel. Ville qui a un passé historique très fourni.

 

 

Concarneau.

Arrivée tonitruante au camping **** « Les sables blancs », l’entrée de l’établissement se trouve en montée dans un boyau de quatre mètres, sur vingt avec une barrière au fond. Dans notre cas, arrivant avec deux CC. dont un avec une remorque. ‘Vous bloquez  l’entrée’ !!

L’accueil du personnel  doit être plus sympathique aux Baumettes ‘Prison de Marseille’. Ces derniers refusant d’ouvrir la barrière tant que les papiers n’étaient pas remplis, provoquant l’incompréhension des personnes qui voulaient rentrer.

Alors qu’une fois la barrière franchit, il y a un espace permettant de stationner sans problème. Allez comprendre ?

Nous avons échangé quelques mots pas très courtois et avons fait demi tour en  empruntant une voie très pentue et en devers. Cela eut pour effet de déverser de l’eau propre par le bouchon de remplissage sur la chaussée. L’Ours de l’accueil, m’a alors accusé de vidanger les eaux grises !! Re échange de courtoisie !!

 

Bien, il est douze heures trente, que faire ?  Il est indiqué à la patte d’oie  en contre bas, camping ‘Les prés verts’, espérant un meilleur accueil, quelques centaines de mètres plus loin nous trouvons facilement. Il y a un grand espace pour se garer quand l’accueil est fermé. Nous décidons de déjeuner sur ce parking, quand arrive en silence un véhicule électrique avec au volant une personne souriante, qui nous ouvre la barrière et nous souhaite bon appétit, ‘Vous viendrez ensuite donner vos emplacements’ Quel changement !! cela nous rassure pour la suite de notre séjour à Concarneau.

Dans l’après midi, nous garons nos motos et nous sautons dans le petit train, qui en principe, fait découvrir les points remarquables, petite déception, mis à part la jolie rue fleurie à côté de la halle, nous faisons le même chemin que le matin pour nos aventures « campingnonesques » !!

 

 

Le lendemain, visite de ‘La ville close’ à pied.

La ville de Concarneau est construite autour de la ville close. Des faubourgs se sont développés sur le continent autour de cette « île-cité ». Ce n'est que récemment dans l'histoire de Concarneau que la ville est sortie de ses remparts.

 

Beaucoup d’échoppes de souvenirs comme dans tous les lieux touristiques, mais très agréable. visite d’un bout à l’autre.

Après cette longue découverte, nous fêtons l’anniversaire de la Sœurette dans un très bon restaurant  devant l’ilot fortifié.

Sur les conseils du  réceptionniste du camping, nous partons découvrir Port –la Forêt. Traversant une grande forêt qui n’en fini plus, nous pensons que nous nous sommes trompés de route, mais à la sortie d’un virage, quel spectacle, un port gigantesque semble être sorti de terre par miracle !

 

 

Le lendemain matin nous reprenons la route pour Locquirec, au  Camping Municipal du fond de la baie.

 

Locquirec est une petite station balnéaire bretonne sur la Manche, située à la limite du Finistère et des Côtes-d'Armor. La commune est située sur une presqu'île qui s'étire dans la baie de Lannion. La vue de la pointe de Locquirec offre un panorama sur toute la partie ouest de la côte de granit rose, de l'île Milliau à Plestin-les-Grèves, en passant par Trébeurden, Saint-Michel-en-Grève et Tréduder.

Le bourg est formé autour de l'église et du port de plaisance. La commune de Locquirec abrite plusieurs plages  : celle du port, au centre du village, Pors Ar Villec, les Sables Blancs, le Moulin de la Rive. Quelle que soit la direction du vent, on est assuré de trouver une plage à l'abri. La plage du port est très prisée grâce à son exposition plein sud, rare en Bretagne nord.

La baie de Locquirec est formée par l'embouchure de la rivière du Douron, qui sépare les deux départements. (sources Wikipédia)

 

Camping agréable, situé au bord de la plage, très bon accueil. Ballades en motos et recherche d’un médecin sur Plestin-les-Grèves, village agréable avec un centre médical  bien organisé.

 

Le Mont Saint Michel.

Cet endroit qui était un des plus visités, mérite toujours le détour  car il est impressionnant, mais les modifications récentes, ont  bien changé l’approche  de ce géant.

Les parking payants à perte de vue, deviennent rébarbatifs et  sont loin d’être remplis même en cette période de super beau temps où les touristes sont nombreux. Les différentes manifestations des commerçants du Mont, ne semblent pas avoir trouvé d’échos auprès du maire. Nous passerons notre chemin, comme beaucoup d’autres CC.

 

Nous sommes donc en Normandie, où nous avons des cousins aux environs de Granville.  Les grandes marées permettrons de joindre l’utile à l’agréable. Nous y  passerons trois jours très plaisants et culinairement succulents, avec l’anniversaire de mariage qui mettra un terme aux anniversaires à gogo !

 

La grande virée Bretagne / Normandie en famille, prenait fin et nous retrouvions notre demeure, où le gazon n’était pas lui en vacances !! Les tondeuses entrées en actions en fin de journée transformaient le parc, en pelouses anglaises !!

 

Le lendemain, les sudistes reprenaient la routes pleins de bons souvenirs et de soleil dans le cœur.

 

 

 

 

      



27/09/2014
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres