LES OLIVIER EN VOYAGES

LES OLIVIER EN VOYAGES

MONASTERE ROYAL DE BROU

 

Lors de l’émission de  télévision proposée par Stéphane Bern  ‘ Le monument préféré des Français ‘, nous avions été surpris du résultat, pensant que le Mont Saint Michel, en serait le lauréat.

 DSC_4853.JPG

 

Suite à la visite très intéressante du Salon VDL au Bourget, nous avons continué la route vers la Haute Savoie, pour passer quelques jours avec les enfants.

 

Notre curiosité, nous fait faire un détour pour y découvrir le monastère royal de Brou qui est un complexe religieux situé à Bourg-en-Bresse dans l'Ain, une des capitales de l'ancien duché de Savoie. Le monastère royal de Brou est un chef-d'œuvre de l'art gothique flamboyant flamand du début du XVIᵉ siècle, plébiscité par les téléspectateurs.

 

En entrant, dans Bourg-en-Bresse, sur de grand panneaux publicitaires, un texte de  remerciements à « tous les nombreux votants » de quoi faire pâlir les hommes politiques !!

 

En effet, ce monastère est impressionnant, tout  en pierres blanches et sa toiture en tuiles vernissées qui reluisent sous le soleil couchant. Nous resterons sur le parking en compagnie d’autres camping-cars et partirons à la découverte de ce monument impressionnant, l’horaire des visites est dépassée, nous verrons demain.

 

Nous dinons, au restaurant en face de l’entrée principale et bien sûr la conversation avec le sympathique patron a pour thème cette inespérée publicité médiatique, qui a doublé la fréquentation des lieux, en quinze jours.

 

En plus, dans la soirée un  Festival de musique intitulé ‘A la folie…. pas du tout’ se clôturait avec le virtuose violoniste baroque, Fabio Biondi, au sein du monastère.

Cela a attiré une grande foule de mélomanes en voiture qui ne pouvait se garer. Ils devaient maudire les dix CC. installés pour la nuit, les obligeant à faire quelques pas de plus !

 

A l’heure d’ouverture, nous découvrions cet art gothique flamand, avec des sculptures sur pierre et bois, comparables à de la dentelle. L’absence de sièges dans la nef, rendait encore plus imposantes ces colonnes la soutenant. 

 

 

Nous avons fait de nombreuses photos, mais ce qui nous a le plus étonné, c’est l’absence de Christ sur la croix dans le chœur, plutôt rare dans un  tel endroit ! Nous n’avons pas osé poser la question aux personnels de la boutique de souvenirs, où là aussi la croix était  introuvable !!

Cette partie du monastère a sans doute été laïcisée et Marguerite d’Autriche, Duchesse de Savoie qui l’a fait bâtir à la mort de son mari, doit se retourner dans son gisant.


16/10/2014 4 Poster un commentaire

49 ème SALON DU VEHICULE DE LOISIR, AU BOURGET.

Pour la première fois, nous avons visité le VDL au Bourget, sous un beau soleil en cette fin septembre 2014.
Après avoir pris les divers billets sur internet,  les quatre cents cinquante kilomètres nous séparent de la Capitale, sont avalés gentiment sans aucun problème jusqu’aux portes de Paris.

Périphériques.
Là, l’on se demande comment les personnes peuvent passer leur vie dans un tel environnement, de fous.
Les périphériques, offrent un spectacle dantesque qu’il faut voir pour le croire. Dernièrement la vitesse a été modifiée à soixante dix kilomètres heure, pourquoi ? Nous n’avons pas dépassé le trente et encore!! Les voitures et les motos, à grands coups de klaxon, y jouent un jeu, genre roulette Russe et encore, ce jeu aléatoire doit faire moins de dégât.

 


Les parkings du salon fermaient à dix sept heures trente. Arrivés avec un quart d’heure de retard, nous avons quand même été accueillis, avec le sourire.
Devant nous, une marée de CC.,  nous nous faufilons avec en point de mire, deux fusées Ariane, fièrement dressées sur le tarmac et trouvons une place rapidement.

Quelle détente, malgré la quantité de CC. à nos côtés, nous prenons une boisson, bien méritée dans un calme surprenant. Déploiement de la parabole, repas et dodo, demain la journée sera longue!!

 


Cinq heures de visite.
En effet, la visite durera plus de cinq heures, non stop!! Diamant, est lui aussi fourbu. Il a fait  fureur avec son bracelet de visiteur attaché à son collier.  Donc, le matin aux aurores à dix heures! Nous commençons par prendre la file d’attente avec une longue queue, qui avance à grand pas grâce aux billets pris sur le net!! Mise en place des bracelets qui changent chaque jour de couleur, qui permettent d’entrer et de sortir du salon, sans présenter les billets.

Avec quatre vingt dix mille m2 de surface, il y a tellement de choix, qu’il est difficile de tout voir. Le
guide de visite des exposants est étudié et les stands recherchés, entre les Halls et les allées, il y a de quoi se perdre. Heureusement, des points de renseignements, avec de jolies hôtesses  sont assez nombreux pour vous renseigner.

Toutes les marques rivalisent d’idées nouvelles, de dispositions différentes, qui ressemblent assez souvent à la visite d’une vrai mini maison, mais sans étage, ça viendra !!
Lave linge et vaisselle, entrent de plus en plus dans les accessoires, avec l’incontournable problème de la charge utile!! Les poids lourds, sont donc très nombreux sur le marché, avec tous les problèmes y afférant.
Par contre, les frigo/ congélateurs sont plus étroits, les soutes plus grandes et peuvent même accueillir une voiture!

 


Notre coup de cœur.
Les marque Burstner et Challenger, innovent avec un espace Salle de bain - WC. La nouveauté  consiste en se qu'elle n’est pas séparée en deux, mais une cloison en quart de cercle  pivote, soit dégageant les WC ou la douche.

DSC_4746.jpgDSC_4747.jpg


Les fourgons, font une percés significatives, malgré leur prix, pas toujours justifiés à mon avis.
Les profilés, tiennent bien leur place, mais les intégraux  offrent,  il est vrai, un espace de vie très agréable et plus spacieux . Ils sont de plus en plus mis en exergue par les constructeurs.

 


Je pleins, sincèrement les néophytes qui viennent acheter un camping car, dans un tel lieux !!
Je conseille toujours aux personnes qui désirent se lancer dans l’aventure, de louer  et de partir une semaine en compagnie d’un ami camping cariste, ou de consulter les forums spécialisés, car gérer : les eaux grises et potable, l’utilisation des WC, les lanterneaux, les dimensions et la hauteur! Etc,etc.  
Afin de découvrir ce mode de loisir, qui peut vite devenir une galère et vous dégouter à tout jamais !!



Pour conclure.
Un très beau salon, très bien organisé où l’on est sûr de rêver par la découverte  des nouveautés, des idées et pour quoi pas de se faire plaisir. .
Que sommes nous sur terre ? Il vaut mieux partir en camping car quand la santé est présente, que d’être le plus riche dans la maison de retraite, où de toute façon, ils vous prendront tout!!

Plus déconcertant, c’est  la pingrerie de certaines personnes qui donnent  une image peu  valorisante de notre activité.

Bonne route!!


08/10/2014 2 Poster un commentaire

ANNIVERSAIRES A GOGO !!

Ce mois de septembre 2014, aura été bien rempli en festivités d’anniversaires et en kilomètres parcourus, pour découvrir un certain patrimoine de la Bretagne profonde.

 

Au début du mois, nous avons fêté l’anniversaire de deux de nos amis, camping caristes, devant la chapelle Saint Michel à Erquy, au camping du même nom.

Le secret, avait été bien gardé par les fidèles amis et un superbe plateau de fruits de mer, créait la surprise et enchantait, les convives sous la tente, décorée pour ces événements.

 

 

Le troisième avait lieu au milieu du mois, mais plus personnel car c’était celui de ma sœur cadette (comme aurait dit Fernand R.) venue du sud en CC. qui cumulait la semaine d’après, son anniversaire de mariage !

 

Locmariaquer.

Nous étions au camping de ‘ La Falaise ‘ situé tout prés de la pointe de Kerpenhir où une table d’orientation permet de se situer dans la Baie du Morbihan.

Grace, à nos petites motos nous avons pu découvrir une superbe côte, découpée comme une dentelle.

Un patrimoine mégalithique important (tumulus et  dolmens) ainsi que les alignements de Carnac, toujours protégés par une clôture afin de ne pas abîmer le sol et d’être recouvert de graffitis.

 

Pleyben.

Un coup de cœur, en centre Finistère, nous avons été faire demi tour au giratoire suivant, afin d’admirer et de faire des photos de  cet ensemble architectural exceptionnel. Ville qui a un passé historique très fourni.

 

 

Concarneau.

Arrivée tonitruante au camping **** « Les sables blancs », l’entrée de l’établissement se trouve en montée dans un boyau de quatre mètres, sur vingt avec une barrière au fond. Dans notre cas, arrivant avec deux CC. dont un avec une remorque. ‘Vous bloquez  l’entrée’ !!

L’accueil du personnel  doit être plus sympathique aux Baumettes ‘Prison de Marseille’. Ces derniers refusant d’ouvrir la barrière tant que les papiers n’étaient pas remplis, provoquant l’incompréhension des personnes qui voulaient rentrer.

Alors qu’une fois la barrière franchit, il y a un espace permettant de stationner sans problème. Allez comprendre ?

Nous avons échangé quelques mots pas très courtois et avons fait demi tour en  empruntant une voie très pentue et en devers. Cela eut pour effet de déverser de l’eau propre par le bouchon de remplissage sur la chaussée. L’Ours de l’accueil, m’a alors accusé de vidanger les eaux grises !! Re échange de courtoisie !!

 

Bien, il est douze heures trente, que faire ?  Il est indiqué à la patte d’oie  en contre bas, camping ‘Les prés verts’, espérant un meilleur accueil, quelques centaines de mètres plus loin nous trouvons facilement. Il y a un grand espace pour se garer quand l’accueil est fermé. Nous décidons de déjeuner sur ce parking, quand arrive en silence un véhicule électrique avec au volant une personne souriante, qui nous ouvre la barrière et nous souhaite bon appétit, ‘Vous viendrez ensuite donner vos emplacements’ Quel changement !! cela nous rassure pour la suite de notre séjour à Concarneau.

Dans l’après midi, nous garons nos motos et nous sautons dans le petit train, qui en principe, fait découvrir les points remarquables, petite déception, mis à part la jolie rue fleurie à côté de la halle, nous faisons le même chemin que le matin pour nos aventures « campingnonesques » !!

 

 

Le lendemain, visite de ‘La ville close’ à pied.

La ville de Concarneau est construite autour de la ville close. Des faubourgs se sont développés sur le continent autour de cette « île-cité ». Ce n'est que récemment dans l'histoire de Concarneau que la ville est sortie de ses remparts.

 

Beaucoup d’échoppes de souvenirs comme dans tous les lieux touristiques, mais très agréable. visite d’un bout à l’autre.

Après cette longue découverte, nous fêtons l’anniversaire de la Sœurette dans un très bon restaurant  devant l’ilot fortifié.

Sur les conseils du  réceptionniste du camping, nous partons découvrir Port –la Forêt. Traversant une grande forêt qui n’en fini plus, nous pensons que nous nous sommes trompés de route, mais à la sortie d’un virage, quel spectacle, un port gigantesque semble être sorti de terre par miracle !

 

 

Le lendemain matin nous reprenons la route pour Locquirec, au  Camping Municipal du fond de la baie.

 

Locquirec est une petite station balnéaire bretonne sur la Manche, située à la limite du Finistère et des Côtes-d'Armor. La commune est située sur une presqu'île qui s'étire dans la baie de Lannion. La vue de la pointe de Locquirec offre un panorama sur toute la partie ouest de la côte de granit rose, de l'île Milliau à Plestin-les-Grèves, en passant par Trébeurden, Saint-Michel-en-Grève et Tréduder.

Le bourg est formé autour de l'église et du port de plaisance. La commune de Locquirec abrite plusieurs plages  : celle du port, au centre du village, Pors Ar Villec, les Sables Blancs, le Moulin de la Rive. Quelle que soit la direction du vent, on est assuré de trouver une plage à l'abri. La plage du port est très prisée grâce à son exposition plein sud, rare en Bretagne nord.

La baie de Locquirec est formée par l'embouchure de la rivière du Douron, qui sépare les deux départements. (sources Wikipédia)

 

Camping agréable, situé au bord de la plage, très bon accueil. Ballades en motos et recherche d’un médecin sur Plestin-les-Grèves, village agréable avec un centre médical  bien organisé.

 

Le Mont Saint Michel.

Cet endroit qui était un des plus visités, mérite toujours le détour  car il est impressionnant, mais les modifications récentes, ont  bien changé l’approche  de ce géant.

Les parking payants à perte de vue, deviennent rébarbatifs et  sont loin d’être remplis même en cette période de super beau temps où les touristes sont nombreux. Les différentes manifestations des commerçants du Mont, ne semblent pas avoir trouvé d’échos auprès du maire. Nous passerons notre chemin, comme beaucoup d’autres CC.

 

Nous sommes donc en Normandie, où nous avons des cousins aux environs de Granville.  Les grandes marées permettrons de joindre l’utile à l’agréable. Nous y  passerons trois jours très plaisants et culinairement succulents, avec l’anniversaire de mariage qui mettra un terme aux anniversaires à gogo !

 

La grande virée Bretagne / Normandie en famille, prenait fin et nous retrouvions notre demeure, où le gazon n’était pas lui en vacances !! Les tondeuses entrées en actions en fin de journée transformaient le parc, en pelouses anglaises !!

 

Le lendemain, les sudistes reprenaient la routes pleins de bons souvenirs et de soleil dans le cœur.

 

 

 

 

      


27/09/2014 6 Poster un commentaire

REUNION DE QUARTIER 2014

IMG_2191.jpg

 

Comme tout les ans, nous avons participé avec les habitants des quartiers : La Haute ville es Robert, Les Hauts champs et du Colombier qui se sont retrouvés pour une réunion festive, organisée à tour de rôle chaque année.

 

Cette année 2014, c’est dans la propriété de Joël et Marie Noëlle  Rouillé, que les agapes ont réuni plus de quarante personnes, avec pour doyenne Madame Jean, âgée de  quatre vingt ans passés, ayant toujours bon pied bon œil !

Le mauvais temps, avait obligé les invitants à transformer l’atelier de menuiserie en salle de restaurant !

Les cuistots avaient concocté un super menu, avec un jambon à l’os magistralement préparé, qui eut un grand succès.

Hors d’œuvres, fromage et desserts, au menu de ce super repas qui prenait fin à dix sept heures trente !!

Après une pose, agrémentée de jeux traditionnels et de jeux de cartes, le soir  on remettait les pieds sous les tables, afin de terminer cette très agréable journée.

 

L’an prochain, ce sera, chez nous à  La haute ville es Robert, d’accueillir cette réunion, en souhaitant que l’on soit tous là et qu’il ne manque personne !!

 


11/08/2014 4 Poster un commentaire

LES FORGES DES SALLES

DSC_4104.JPG

 

Lors de notre retour et grâce à nos amis participants  à la Trans’ Breizh, nous avons découvert, encore un patrimoine impressionnant.

 

Les forges des Salles

« Situées au Sud du lac de Guerlédan, dans la forêt de Quénécan, à quelques kilomètres de l’abbaye de Bon Repos, les Forges des Salles, intactes  depuis l’arrêt de leur exploitation en 1877, constituent le plus bel exemple du patrimoine Industriel costarmoricain.
Classé à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1980, le site des Forges des Salles  est un témoignage de la vie ouvrière dans la sidérurgie aux XVIIIe et XIXe siècles.
Depuis 1990, l’ancien village sidérurgique exceptionnellement bien préservé se visite librement ou avec un guide :

installations industrielles, maison du maître de forges, logements des ouvriers et des contremaîtres, cantine, école, chapelle, jardins en terrasse, rien n’a bougé depuis l’arrêt du haut fourneau en 1877.

De nombreuses pièces ont été réaménagées à l’ancienne selon leur fonction d’origine.
 Aujourd'hui la forge s’est tue, laissant place aux chants des oiseaux et au bruissement du vent dans les arbres. Il n’en a pas toujours été ainsi...Une ballade autour de village vous permettra de vivre, entendre et sentir cette belle aventure du XIXe siècle.

(extraits Joëlle Robin, Côtes d'Armor Magazine, sept 2006) »

 

 

 


29/07/2014 1 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :