LES OLIVIER EN VOYAGES

LES OLIVIER EN VOYAGES

PREMIER VOYAGE EN CC. DE L’ANNEE 2015 (suite)

Une réponse à mon  interrogation de la fin du texte de ce premier voyage de l’année 2015, m’a été donnée quelques jours plus tard.
Ne sachant pas s’il y a un rapport avec mes glissades motocyclistes, qui auraient interpellées les autorités!! nous découvrons que le sol est recouvert d’une bonne épaisseur de sable !!
CAM00407R.jpgDSC_0647R.jpg


Nous sommes toujours à ‘Los Pinos’ à Pénis cola, le camping est très calme, les voisins charmants, il semble que pas mal hésitent à descendre au Maroc, ils restent en Espagne ou vont au Portugal.


DSC_0142R.jpg

Par contre, j’ai omis volontairement, de vous dire que nous avons perdu un accessoire auquel, beaucoup de personnes s’étaient attachées. Nos amis transalpins ne me diront pas le contraire. Par peur de provoquer des larmes, je vous direz de quoi il s’agit plus tard!!

Le temps est toujours aussi ensoleillé mais avec du vent qui nous a obligé à rabattre la parabole, ce qui ne nous a pas permis vendredi soir de regarder si ‘La vie était plus belle’ et samedi si P. Arditi, avait trouvé l’assassin dans les vignes? Du coup nous avons été privé de vin, au repas!

ANNIVERSAIRE
Par ma part, je viens de quitter à grand regret mon année érotique et changé de dizaine!!
Pas drôle mais je ne suis pas le premier! Pour me mettre dans le bain, Nicole a acheté pour fêter cela, un gâteau pour les enfants!! Mais elle a oublié que dans un mois, ce sera son tour!

DSC_0159R.jpg
DSC_0154.JPG

Vu notre grand âge, c’est Diamant qui a pris le commandement de ce que l’on doit faire avec une précision horlogère !! Premier pipi à 7h30, grande promenade à 9h30, à 13h30 après le déjeuner, re-grande promenade, puis, c’est la sieste du petit chien et des patrons, à 17h petit pipi et vers 20h, avant plus belle la Vie, dernière balade de Diamant. Entre les sorties du chien, nous prenons quand même le temps de circuler à moto, et c’est super agréable.
Bref, ici comme à la maison, c’est le mini-mastodonte qui régit tout ou presque!

 

 

 

 




25/01/2015 3 Poster un commentaire

PREMIER VOYAGE EN CC. DE L’ANNEE 2015


Ce voyage en terre Ibérique devenu rituel, devait commencer mi-décembre deux mille quatorze.

Finalement reporté deux fois pour raisons diverses, le onze janvier nous étions sur la route en direction du sud. Les deux premiers jours, sur une route verglacée sur la presque totalité du parcours . Nous nous arrêtons pour la troisième fois sur l’aire d’Alès où les forains démontent les manèges.

 

DSC_0111.JPG

Les Rois en Provence !

 

Le lendemain le rendez vous prévu, prenait fin vers onze heures et  en route. Au premier rond point, un bruit bizarre au freinage offusque nos oreilles?  Arrêt pour constater que côté gauche, les garnitures étaient au bout!! Après plusieurs visites chez des agents Renault, ils me conseillent  le concessionnaire de  Montpellier. Là, surprise côté droit le disque est détruit car  l’étrier est bloqué!! Résultat huit cent euros !!

DSC_0104.JPG

Sans commentaire !

Vu les nombreux cols parcourus, nous pensons que cela aurait pu être pire. L’actualité  dramatique de ces derniers jours, nous fait positiver. Il y a des gens plus malheureux que nous!

ESPAGNE.
Notre séjour commence à Platja d’Aro sur la côte méditerranéenne. Ville balnéaire agréable en  cette saison, avec des températures  de 19°/11° la nuit.
C’est une très belle aire gratuite, où Allemands et Néerlandais en occupent  quatre vingt dix pour cent !! Nous avons compté quatre CC. Français!! C’est une moyenne générale qui se confirme, dans les campings aussi!

DSC_0114.JPG


DSC_0130.JPG

 

DSC_0121R.jpg

 

Des oeuvres d'art !!




Péniscola.
Trois cent soixante kms plus au sud, nous décidons de découvrir un peu plus en profondeur cette station balnéaire qui se situe vingt kilomètres avant notre destination finale Alcossebre.
Première nuit sur un grand parking qui est réservé aux CC. car la police fait dégager tout les CC. stationnés sur le parking du port.
Nous devons faire faire les services et surtout de l’eau. Nous allons donc au premier camping tout proche, pas de problème, vingt six euros !! Avec ou sans passer la nuit!!

DSC_0133.JPG
Camping 'Los Pinos'


Nous prenons donc la route et à quelques kilomètres quelques campings proposent un Stop and Go, nous choisissons le premier ‘Los Pinos’. Petit camping, bien agréable à dix euros tout compris, électricité. Wifi et bien sûr les services!


L’après midi, petit tour en moto pour faire des courses et découvrir le village perché. André, mon beau frère m’avait vaguement parlé de leur visite et de certaines difficultés  en moto!
DSC_0139.JPG
Le haut village : Glissant!


Les rues de ce  magnifique village sont revêtues par des galets aux multiples tailles, posés artistiquement avec de larges pierres de chaque côtés, servant de chemins de roulement . Crées il y a des lustres, la patine due aux intempéries et à la circulation, les ont rendues glissantes à souhait!!
Les pentes sont tellement raides par endroit et tellement  glissantes que nous avons fait une figure artistique en moto, que même Candeloro en aurait été jaloux!!
Nicole a donc fini la visite à pied et moi les chaussures parterre, en première au  ralenti ! Je me demande comment font les gens pour  y marcher les jours de pluies ?

Mon bof, ne m’avait pas menti!!


    


19/01/2015 8 Poster un commentaire

CHALEUR NORMANDE !

 

En cette fin d’octobre 2014, nous avons profité d’un très beau temps avec des températures estivales, pour faire un grand tour en Normandie.

 

Saint Malo.

Quinze jours avant notre départ, nous étions à Saint Malo, où la course du Rhum se préparait ardemment. Nous avions déjeuné en terrasse découverte sous un soleil ardant et à quinze heures des gens faisaient encore la queue, pour se restaurer.

Donc pas question, d’imaginer  de passer ce long weekend en Bretagne.

 

Direction, la Normandie ce qui facilitait la venue, d’amis de la capitale, en fin de semaine.

Départ, après le déjeuné, en compagnie de nos fidèles amis avec qui nous bivouaquons dans un endroit charmant en bord de mer, là où reposent des parents.

 

Le lendemain, arrêt au château de Pirou :

‘ Implanté sur un site viking, le Château fort de Pirou est une forteresse du XIIème siècle. La très vieille légende des oies de Pirou, l’une des plus populaires du Cotentin, prétend rattacher l’origine de ce château fort aux invasions scandinaves.

Un chevalier de Pirou participa à la Conquête de l’Angleterre et reçu un domaine dans le Somerset où sa famille fonda Stoke-Pero. Suite aux sièges de la guerre de Cent Ans, le château fort fut restauré au XVème, XVIIème et XVIIIème siècle.

Depuis 1966, le Château fort de Pirou est en restauration. Sous l’égide de l’Abbé Marcel Lelégard († 1994), la Fondation Abbaye de La Lucerne poursuit la reconstruction du château-fort médiéval.

En son état actuel, le château fort construit sur une île au milieu d’un étang artificiel, conserve dans sa partie la plus ancienne, des remparts du XIIème et du XIVème siècle.’

Le soir, bivouac à Querqueville en bord de mer, où l’armée est omni présente. Ouverture des premières huitres, qui seront  notre fil rouge, tout au long de notre séjour.

Le lendemain, sans drone, nous longeons l’usine de traitement de La Hague, toujours aussi impressionnante,  de part sa protection périphérique.

Nous déjeunons tardivement au Becquet de Tourlaville, avec nos nouveaux venus de la capitale, après avoir musardé sur le sympathique port de pêche, aux parois des quais peu communes !

 

 

En route,  pour le grand parking de la ‘Cité de la Mer’ à Cherbourg’, qui est pratiquement complet car une foire est organisée sous : ‘ L'ancienne gare maritime transatlantique est le plus grand monument français d'Art déco. Elle a été construite par René Levavasseur à partir de 1928, en collaboration avec les ingénieurs Chalos et Fleury, en béton armé, briques claires et pierres de béton imitant le granit. Surnommée Notre-Dame des Queens, en référence aux paquebots de la Cunard Line, elle a été inaugurée le 30 juillet 1933 par le président de la République Albert Lebrun.’

 

Après une nuit calme, nous sommes dans les premiers à commencer la découverte :

On a marché sous la mer afin de nous mettre en condition pour visiter ‘Le Redoutable’ sous-marin atomique.  A lui seul, il vaut le déplacement de l’autre bout de la France. Le seul regret, c’est la communication tout au long de la visite, qui vous oblige à avoir un genre de gros téléphone à porter à l’oreille tout le long de la visite. Pas facile de faire des photos avec une main prise !! Sur le ‘ Flore ‘ que l’on visite à Lorient à la Cité Tabarly, c’est un casque léger bien plus agréable. Il faudrait pouvoir le visiter pendant deux jours pour assimiler quelque peu la complexité de ses entrailles.

 

 

Repas et repos dans les campings cars et visites de l’aquarium et  d’une reconstitution de l’intérieur du Titanic.


Les trois camping cars reprenaient la route pour Barfleur, port de pêche spécialisé pour la moule de mer, que nous dégustions au restaurant. L’air de repos n’était pas très loin et nous rejoignons nos pénates tous porteurs de lampes qui faisait penser  aux naufrageurs !!

Rassurez-vous, le lendemain, pas de bateaux éventrés sur les rochers! Peut être à cause de la météo qui avait copieusement arrosé et venté pendant la nuit.

 

 

Notre périple, prenait fin à Saint Vaast la hougue,  par un grand plat de fruits de mer !!

Les trois cent kilomètres du retour étaient éprouvants, vue les conditions météo parfois dantesques, avec les trombes d’eaux qui nous ont accompagnées sur les trois quarts du retour !!

J’avais une pensée, pour les concurrents de la route du Rhum, qui devait en avoir bien besoin, pour se remonter le moral !!

 

 

 


03/11/2014 10 Poster un commentaire

MONASTERE ROYAL DE BROU

 

Lors de l’émission de  télévision proposée par Stéphane Bern  ‘ Le monument préféré des Français ‘, nous avions été surpris du résultat, pensant que le Mont Saint Michel, en serait le lauréat.

 DSC_4853.JPG

 

Suite à la visite très intéressante du Salon VDL au Bourget, nous avons continué la route vers la Haute Savoie, pour passer quelques jours avec les enfants.

 

Notre curiosité, nous fait faire un détour pour y découvrir le monastère royal de Brou qui est un complexe religieux situé à Bourg-en-Bresse dans l'Ain, une des capitales de l'ancien duché de Savoie. Le monastère royal de Brou est un chef-d'œuvre de l'art gothique flamboyant flamand du début du XVIᵉ siècle, plébiscité par les téléspectateurs.

 

En entrant, dans Bourg-en-Bresse, sur de grand panneaux publicitaires, un texte de  remerciements à « tous les nombreux votants » de quoi faire pâlir les hommes politiques !!

 

En effet, ce monastère est impressionnant, tout  en pierres blanches et sa toiture en tuiles vernissées qui reluisent sous le soleil couchant. Nous resterons sur le parking en compagnie d’autres camping-cars et partirons à la découverte de ce monument impressionnant, l’horaire des visites est dépassée, nous verrons demain.

 

Nous dinons, au restaurant en face de l’entrée principale et bien sûr la conversation avec le sympathique patron a pour thème cette inespérée publicité médiatique, qui a doublé la fréquentation des lieux, en quinze jours.

 

En plus, dans la soirée un  Festival de musique intitulé ‘A la folie…. pas du tout’ se clôturait avec le virtuose violoniste baroque, Fabio Biondi, au sein du monastère.

Cela a attiré une grande foule de mélomanes en voiture qui ne pouvait se garer. Ils devaient maudire les dix CC. installés pour la nuit, les obligeant à faire quelques pas de plus !

 

A l’heure d’ouverture, nous découvrions cet art gothique flamand, avec des sculptures sur pierre et bois, comparables à de la dentelle. L’absence de sièges dans la nef, rendait encore plus imposantes ces colonnes la soutenant. 

 

 

Nous avons fait de nombreuses photos, mais ce qui nous a le plus étonné, c’est l’absence de Christ sur la croix dans le chœur, plutôt rare dans un  tel endroit ! Nous n’avons pas osé poser la question aux personnels de la boutique de souvenirs, où là aussi la croix était  introuvable !!

Cette partie du monastère a sans doute été laïcisée et Marguerite d’Autriche, Duchesse de Savoie qui l’a fait bâtir à la mort de son mari, doit se retourner dans son gisant.


16/10/2014 4 Poster un commentaire

49 ème SALON DU VEHICULE DE LOISIR, AU BOURGET.

Pour la première fois, nous avons visité le VDL au Bourget, sous un beau soleil en cette fin septembre 2014.
Après avoir pris les divers billets sur internet,  les quatre cents cinquante kilomètres nous séparent de la Capitale, sont avalés gentiment sans aucun problème jusqu’aux portes de Paris.

Périphériques.
Là, l’on se demande comment les personnes peuvent passer leur vie dans un tel environnement, de fous.
Les périphériques, offrent un spectacle dantesque qu’il faut voir pour le croire. Dernièrement la vitesse a été modifiée à soixante dix kilomètres heure, pourquoi ? Nous n’avons pas dépassé le trente et encore!! Les voitures et les motos, à grands coups de klaxon, y jouent un jeu, genre roulette Russe et encore, ce jeu aléatoire doit faire moins de dégât.

 


Les parkings du salon fermaient à dix sept heures trente. Arrivés avec un quart d’heure de retard, nous avons quand même été accueillis, avec le sourire.
Devant nous, une marée de CC.,  nous nous faufilons avec en point de mire, deux fusées Ariane, fièrement dressées sur le tarmac et trouvons une place rapidement.

Quelle détente, malgré la quantité de CC. à nos côtés, nous prenons une boisson, bien méritée dans un calme surprenant. Déploiement de la parabole, repas et dodo, demain la journée sera longue!!

 


Cinq heures de visite.
En effet, la visite durera plus de cinq heures, non stop!! Diamant, est lui aussi fourbu. Il a fait  fureur avec son bracelet de visiteur attaché à son collier.  Donc, le matin aux aurores à dix heures! Nous commençons par prendre la file d’attente avec une longue queue, qui avance à grand pas grâce aux billets pris sur le net!! Mise en place des bracelets qui changent chaque jour de couleur, qui permettent d’entrer et de sortir du salon, sans présenter les billets.

Avec quatre vingt dix mille m2 de surface, il y a tellement de choix, qu’il est difficile de tout voir. Le
guide de visite des exposants est étudié et les stands recherchés, entre les Halls et les allées, il y a de quoi se perdre. Heureusement, des points de renseignements, avec de jolies hôtesses  sont assez nombreux pour vous renseigner.

Toutes les marques rivalisent d’idées nouvelles, de dispositions différentes, qui ressemblent assez souvent à la visite d’une vrai mini maison, mais sans étage, ça viendra !!
Lave linge et vaisselle, entrent de plus en plus dans les accessoires, avec l’incontournable problème de la charge utile!! Les poids lourds, sont donc très nombreux sur le marché, avec tous les problèmes y afférant.
Par contre, les frigo/ congélateurs sont plus étroits, les soutes plus grandes et peuvent même accueillir une voiture!

 


Notre coup de cœur.
Les marque Burstner et Challenger, innovent avec un espace Salle de bain - WC. La nouveauté  consiste en se qu'elle n’est pas séparée en deux, mais une cloison en quart de cercle  pivote, soit dégageant les WC ou la douche.

DSC_4746.jpgDSC_4747.jpg


Les fourgons, font une percés significatives, malgré leur prix, pas toujours justifiés à mon avis.
Les profilés, tiennent bien leur place, mais les intégraux  offrent,  il est vrai, un espace de vie très agréable et plus spacieux . Ils sont de plus en plus mis en exergue par les constructeurs.

 


Je pleins, sincèrement les néophytes qui viennent acheter un camping car, dans un tel lieux !!
Je conseille toujours aux personnes qui désirent se lancer dans l’aventure, de louer  et de partir une semaine en compagnie d’un ami camping cariste, ou de consulter les forums spécialisés, car gérer : les eaux grises et potable, l’utilisation des WC, les lanterneaux, les dimensions et la hauteur! Etc,etc.  
Afin de découvrir ce mode de loisir, qui peut vite devenir une galère et vous dégouter à tout jamais !!



Pour conclure.
Un très beau salon, très bien organisé où l’on est sûr de rêver par la découverte  des nouveautés, des idées et pour quoi pas de se faire plaisir. .
Que sommes nous sur terre ? Il vaut mieux partir en camping car quand la santé est présente, que d’être le plus riche dans la maison de retraite, où de toute façon, ils vous prendront tout!!

Plus déconcertant, c’est  la pingrerie de certaines personnes qui donnent  une image peu  valorisante de notre activité.

Bonne route!!


08/10/2014 2 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :